Extrêmement fort et incroyablement près, Jonathan Safran Foer, 2005. Ou Rêves de News York

Archi-littérature
Troisième épisode

Jeune garçon surdoué d’une dizaine d’années, Oskar, le protagoniste d’Extrêmement fort et incroyablement près, se livre à une véritable quête dans la ville de New York : la recherche de la serrure à laquelle correspondrait la clef que lui laissée son père récemment décédé.

Lors de ses divagations, Oskar rencontre des personnages intrigants, mais, surtout, nous fait part des fantaisies dont il pare chaque lieu qu’il traverse. Fantaisies tantôt idéalistes et abracadabrantes, minutieusement élaborées, tantôt angoissées et inquiétantes, teintées de la mort du père.

Par le regard singulier d’Oskar, par les regards des habitants de New York qu’il croise sur son chemin, Jonathan Safran Foer, dans ce roman, nous livre une New York multiple, de rêveries et d’histoire, la New York telle qu’elle apparaît à ceux qui l’arpentent quotidiennement.